Interpréteur BASIC

Papa a profité de sa retraite pour porter sous Windows l’interpréteur BASIC, dénommé SBASIC, qui était fourni avec les ordinateurs GOUPIL sous FLEX et MS/DOS. Si la plupart des BASIC sont devenus des compilateurs, SBASIC est resté un interpréteur très performant.

SBASIC profite des avantages d’un interpréteur : mode immédiat (exécution immédiate des instructions saisies au clavier) et mode programme, édition d’un programme durant son exécution, exécution d’instructions définies dynamiquement dans des chaines de caractères, auto-modification du programme, mise au point interactive, etc.

La compatibilité avec les programmes existants est conservée. Ainsi les fonctionnalités avancées du SBASIC, comme les tableaux à dimensions multiples, les tableaux virtuels, les étiquettes, les appels de fonctions avec paramètres, les variables locales sont supportés. SBASIC sous Windows profite cependant des apports du 32 bits avec : variables entières sur 32 bits, taille mémoire programme et données jusqu’à 2 Giga-octets, nombre d’éléments d’un tableau et nombre d’enregistrements dans un fichier jusqu’à 2^31, longueur chaines de caractères limitée par la mémoire disponible.

Sous Windows, SBASIC profite de nouvelles fonctionnalités : dimensionnement des fenêtres texte et graphique, copie d’un rectangle graphique en format BMP depuis et vers une chaine …

plus ...

Utiliser pg_dump avec Docker

Je suis en train de migrer Tiny Tiny RSS depuis AWS vers un serveur dédié. Pour ce faire j'essaie d'effectuer un dump de la base de donnée (stockée dans RDS) depuis une machine Debian Buster. Malheureusement pg_dump échoue car la version fournie par Debian est trop ancienne !

% pg_dump -h db2.ezvan.fr -U ttrss -W ttrss > ttrss-20220102.sql
Password: 
pg_dump: server version: 12.7; pg_dump version: 11.14 (Debian 11.14-0+deb10u1)
pg_dump: aborting because of server version mismatch
zsh: exit 1     pg_dump -h db2.ezvan.fr -U ttrss -W ttrss > ttrss-20220102.sql

Docker à la rescousse

Je pourrais mettre à jour ma version de Debian pour obtenir un version plus récente de pg_dump, mais une telle migration serait chronophage. Une solution plus simple est d'utiliser Docker pour exécuter la version de pg_dump qui convient.

Installation de Docker

Attention sous Debian le nom du paquet Docker est docker.io !

sudo apt install docker.io

J'ajoute mon utilisateur au groupe docker. Je me reconnecte ensuite afin d'utiliser les nouvelles permissions.

sudo usermod -aG docker user

Je démarre le démon Docker.

sudo systemctl start docker

Lancer pg_dump

Je lance pg_dump dans un conteneur Docker. J'utilise l'image postgres en spécifiant la version …

plus ...

Podman, volume et SELinux

En ce moment j’expérimente avec Rust, le langage de programmation à la mode. Ayant compilé mon programme expérimental sur mon système Fedora, je l’envoie à un ami. Quelle déception quand il me dit que mon programme répond mal :

/lib/x86_64-linux-gnu/libc.so.6: version `GLIBC_2.32' not `found

Rust compile avec la version de la librairie glibc de mon système, qui est trop récente et pas compatible avec Ubuntu. Je dois donc compiler avec un système plus ancien. Pas de panique les conteneurs sont parfaits pour ça !

Comme je travaille avec Fedora, j’utilise Podman qui est un équivalent à Docker pour créer mon conteneur.

Je tente ainsi, mais c’est l’échec :

% podman run --rm -v "$PWD":/usr/src/ -w /usr/src/ rust cargo build --release 
error: could not find `Cargo.toml` in `/usr/src` or any parent directory
zsh: exit 101   podman run --rm -v "$PWD":/usr/src/ -w /usr/src/ rust cargo build --release

D’où vient cette erreur ? Je tente de lire le répertoire depuis le conteneur :

% podman run --rm -v "$PWD":/usr/src/ rust ls /usr/src
ls: cannot open directory '/usr/src': Permission denied
zsh: exit 2     podman run --rm -v "$PWD …
plus ...

Date d’expiration du certificat SSL d’un serveur XMPP

Voici une astuce rapide pour vérifier la date d’expiration du certificat SSL d’un serveur XMPP. On utilise le client openssl en lançant openssl s_client pour initier une connexion TLS au serveur, pour cela on lui donne -starttls xmpp comme paramètre pour lui indiquer le protocole à utiliser.

On transmet le résultat via un pipe | à la commande openssl x509 qui permet d’analyser le certificat fourni. X.509 est en effet la norme établissant le format de ces certificats. Le paramètre -dates indique spécifiquement d’afficher les dates de validité du certificat.

~% openssl s_client -connect mail.ezvan.fr:5222 -starttls xmpp -xmpphost ezvan.fr | openssl x509 -noout -dates
depth=2 O = Digital Signature Trust Co., CN = DST Root CA X3
verify return:1
depth=1 C = US, O = Let's Encrypt, CN = R3
verify return:1
depth=0 CN = ezvan.fr
verify return:1
notBefore=Mar 31 07:08:59 2021 GMT
notAfter=Jun 29 07:08:59 2021 GMT
plus ...

Apple, ARM et plateforme ouverte

Les nouveaux ordinateurs Apple basés sur le processeur M1 commencent à être testés par différents sites spécialisés en hardware. Le verdict est sans appel : c'est une claque de performance et efficacité sans précédent pour ses vénérables concurrents.

Une révolution ?

Est-ce l'avènement d'une nouvelle ère où nos smartphones et ordinateurs personnels utiliseront tous la même technologie ARM, que les smartphones utilisent depuis leurs débuts ?

Les smartphones ont envahi notre monde. Ils sont partout, et nécessaires pour de plus en plus d'opérations : validation d'opérations bancaires, paiements, tickets de transport, services de transport urbain, etc.

C'est une révolution encore plus forte que celle de l'ordinateur personnel, qui a généralisé l'accès à l'informatique et à Internet.

L'histoire bégaie

Il y a pourtant une différence majeure avec les ordinateurs personnels.

Au début de ceux-ci, de nombreux fabricants étaient en compétition, comme Amiga, Apple et Atari, avec des architectures et systèmes différents. Il n'y avait que peu d'interopérabilité entre les différents ordinateurs disponibles. Puis a emergé la plateforme PC, qui devint rapidement un standard de facto.

La grosse force de cette plateforme est son ouverture. Un système fonctionnant sur PC peut fonctionner sur tous les ordinateurs compatibles PC. La majorité des ordinateurs sont compatibles PC à …

plus ...